Au cœur de Lyon avec les Jésuites
Télécharger le programme

Avec le mois de juin, notre playlist touche à sa fin. Pour la dernière vidéo, nous allons partir à la rencontre de jeunes successeurs de St François Xavier en Extrême-Orient.

Quand celui-ci meurt en 1552 sur l’île de Shang Chuan, face à la Chine continentale, il rêve de parachever sa mission d’évangélisation en Orient par la conversion de cet immense empire. Le rêve d’une mission jésuite en Chine va se réaliser trente ans plus tard avec Matteo Ricci. Durant deux siècles, les jésuites qui tentent d’évangéliser la Chine apportent avec eux la science occidentale mais, en retour, ils assimilent la culture chinoise.

Pour preuve de cette inculturation, la messe dite « des jésuites de Pékin » écrite par le père Joseph-Marie Amiot arrivé en Chine en 1751. Avec sa mort en 1793, disparaîtra le dernier acteur de cette grande épopée qu’aura été la Mission jésuite en Chine.

On écoute le « Pater » de la Messe de Jésuites de Pékin.

De nos jours, existe de nouveau une province jésuite de Chine, pour partie à Taiwan et pour partie en République Populaire, même si les jésuites présents «sur le continent» n’y exercent pas de tâches pastorales, mais se contentent d’enseigner dans des universités d’état.

La Chine forme, avec tous les pays asiatiques situés à l’est de l’Inde, plus l’Australie et la Nouvelle-Zélande, la Conférence jésuite d’Asie-Pacifique, l’une des six conférences qui, à travers le monde, coordonnent la mission des jésuites. Les catholiques sont une infime minorité en Asie-Pacifique; on y observe cependant un grand dynamisme de la Compagnie de Jésus.

Dans notre vidéo de ce mois-ci, les novices de dix pays de la région viennent nous rappeler, en le chantant dans leurs langues respectives, qu’il faut « trouver Dieu en toutes choses ». On regarde maintenant cette vidéo, en essayant de reconnaître au passage les différents pays .

 

Rendez-vous, le mois prochain, pour découvrir notre numéro spécial « été »…