NOVEMBRE : on chante en zoulou dans le 9-3

Dans une cité HLM de Saint-Denis (93) est implantée une communauté jésuite qui a pris le nom de «St Alberto Hurtado», en signe de son engagement dans l’apostolat social. Un jeune jésuite de cette communauté a monté, en 2016, une chorale gospel appelée «Diony’s Voice».

Une soixantaine d’étudiants et de jeunes actifs travaillent le gospel, les negro spirituals, mais aussi des chants africains, dont «Ukuthula», un chant sud-africain de l’époque de l’apartheid. Son titre veut dire « Paix » en zoulou et aussi en xhosa, la langue maternelle de Nelson Mandela.

En voici un enregistrement vidéo fait dans la cathédrale de St-Denis…

On peut juste se laisser porter par ce chant dont les paroles disent : «La paix, en ce monde de péchés… Alléluia : le sang de Jésus a répandu la paix». Après la paix, sont successivement évoqués: le salut, l’action de grâce, la foi, la victoire et le réconfort.

Ce très beau chant peut être aussi l’occasion de penser à un père jésuite, Xolile Keteyi, mort en 1994, année de l’élection de Nelson Mandela comme premier président noir d’Afrique du Sud.

Dans l’une des paroisses de Soweto, le père Keteyi avait accompagné de nombreux jeunes noirs en révolte contre l’apartheid, leur apportant son soutien au cours des bouleversements violents qui suivirent l’instauration de l’état d’urgence en 1986. Fervent disciple d’Ignace puisqu’il faisait pratiquer à ses jeunes la «prière d’alliance», il a aussi été un ardent défenseur de l’inculturation du christianisme dans le contexte africain.

Pour en savoir plus sur Diony’s Voice…